le sort des graines qui bouclent....



Coutume n°1:
Les graines qui bouclent sont sorties du tablier. On replace les prises 4 par 4 dans chaque camp.
1er cas: l’un des joueurs a toutes ses cases complètes: il a gagné et s’il a encore des prises dans sa main, sa victoire est encore plus grande…
2ème cas: aucun des joueurs ne peut complèter chaque case de 4 graines: les joueurs ont décidé, AVANT de jouer, soit de déclarer la partie nulle (comme l’échec perpétuel), soit de donner une « ptite » victoire à celui qui a fait le plus de prises ou égalité s’il y a le même nombre de prises.

Coutume n°2:
1er cas: Les graines qui bouclent sont en nombre égal dans chaque camp : Chaque joueur ajoute à ses prises les graines qui sont dans son camp, puis, replace les prises 4 par 4 dans son camp; on regarde qui gagne ou s’il y a égalité 24 à 24.
2ème cas: les graines qui bouclent ne sont pas en nombre égal :
Après plusieurs tours pour tester les variantes, les joueurs sont d’accord pour arrêter la partie et mettent de côté la graine qui gène le partage égalitaire, puis font comme au cas n°1.
Si l’un d’eux a 25 ou plus, il a gagné et laisse parfois la graine en litige à l’autre…
Si l’un d’eux a seulement 24, alors la palabre peut commencer…en effet, ou bien cela donne 24 à 24 ou bien 25 à 23 selon l’attribution de la graine en litige…Ce cas est tellement rare en pratique du jeu…mais bien souvent, les joueurs sont d’accord pour attribuer la graine litigieuse à celui qui la conserve dans son camp au cours des boucles tests…mais certains joueurs demandent la nullité car ce n’est pas une vraie prise…n’oublions pas qu’en pratique, il n’y a pas de machine pour détecter la répétition de position, arrêter la partie et attribuer les graines restantes à chaque joueur…

Personnellement, quand je jouais en Afrique, je préfèrais la coutume n°1 qui ne tient compte que des vraies prises …ceux qui la pratiquent disent que les graines qui tournent sont causées par un esprit rusé qui rôde et qu’il ne faut pas contrarier…
Néanmoins, avec les machines de ce siècle, les esprits ne rôdent plus et c’est dommage: le mystèrieux ne pimente plus le Jeu…

koumé
phyllitis

110001 (22) a Nord de jouer!
000000 (23)
_
il me semble plus normal de ne pas attribuer les graines qui bouclent,car si personne n'a récupéré (mangé) "ces "24 graines de départ ,comment prétendre a avoir "mangé" celles devenues désormais immangeable,on ne peut semble t'il pas non plus garder les graines dans son camps,car il suffit parfois de quelques rotations pour que l'imparité des graines restantes bascule dans le camps opposé avant de revenir chez soi et ainci de suite,dans se cas,chaqu'un voudra conserver les graines chez lui au moment ou elles y seront le plus nombreuse,j'ai rencontré ce cas plusieurs fois ....il reste aussi la dividion des graines "tournantes" en deux! satisfaisant sur le plan mathématique,mais...dans cette position par ex:

110001 (22)
000000 (23)

c'est a nord a jouer!
_ Comment lui justifier qu'après ...f son seul coup possible et obligatoire,lui qui a actuellement 22 graines gagnées+3 graines "tournantes" (toutes sur son territoir )il doive donner!! une graine et demi! a son adversaire qui ne peu d'aucune manière par le jeux normal lui en manger ne serais-ce-qu'une seule!!non,cela ne peu satisfaire l'esprit,et comme nous livre la solution koumé en coutume 1 ou 2,la partie se doit d'étre nulle,
_soit selon coutume n°1 "on ne compte pas les graines qui bouclent"
_soit selon coutume n°2 "on met de côté la graine qui gène le partage égalitaire" une manière de "réconcillier"les coutumes 1 et 2!!
_Le plus simple est donc de ne pas compter les graines qui bouclent ,elles serviront à nourrir les petits oiseaux qu'il ne faut sns doute pas oublier!.

phyllitis.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres