Ma vie avant.....(Mesleon)

Ma vie avant les jeux de plateau

 

 

 

Toute ma vie peut se raconter à travers les différents jeux que j'ai pratiqués. J'ai grandi dans un petit village de la froide Castille et passé les hivers à jouer à tous types de jeux. A la maison, avec ma sœur au reversi et au 4 en ligne. Avec mes grands-parents à brisca et à tute. Plus tard avec mes amis, au bar j'ai passé des heures et des heures à jouer à escoba, pocha, parchisi, et pourquoi pas à mus.

Je garde un beau souvenir de l'apprentissage de ce jeu parce que ce sont mes grands-parents et mon père qui me l' ont enseigné. Et j'ai vécu de grands moments en y jouant pendant 25 ans.

Plus tard, lorsque je me suis mariée, j'ai commencé à vivre dans le village de mon mari qui, lui, joue très bien à mus et mon plus grand plaisir était de jouer avec lui, même si c'était mal vu par les dames du village. Je crois que j'aurais joué des milliers de parties à ce superbe jeu.

Quand les circonstances ont fait que je devais reprendre des études, à mon âge !, je pensais que le temps était venu d'abandonner les jeux et, et quelle ne fut ma surprise de découvrir justement le contraire.

Il est évident que j'adore tous les types de jeux, donc lorsque j'ai découvert un site de jeux virtuels, j'ai pensé qu'il était fait pour moi. Cependant, novice que je suis dans l'univers virtuel, j'ai souvent l'impression d'y vivre mon « Truman show » !

C'est un site où je connaissais la plupart des jeux proposés et  j'avais grande envie d'apprendre ceux qui m'étaient inconnus.
Ce fut une véritable surprise de redécouvrir le reversi et d'y progresser (dire que je n'y avais pas joué depuis 20 ans était un stratagème pour éviter les gamins) et petit à petit, nombreux de ceux qui relevaient le défi sont venus grossir ma liste de « joueurs préférés ».

Parmi les jeux que je rêvais d'apprendre figurait le wari ou mancala (ou awélé), comme on l'appelle. Il est relativement peu pratiqué sur le site et, difficulté supplémentaire,  beaucoup de joueurs sont étrangers et je ne parle pas anglais. Aussi, quand une Française s'est proposée pour me l'apprendre et bien que mes notions de français remontaient à 20 ans en arrière, j'ai pensé que c'était une opportunité pour apprendre ce jeu passionnant et réviser en même temps mes faibles connaissances de la langue.

Peu à peu (mais vraiment très peu à peu), j'ai appris, et avec l'aide d'autres joueurs aussi, j'ai découvert la signification de ce jeu énigmatique et étonnant qui m'a captivée comme peu d'autres jeux ont pu le faire.

Tout cela fait que maintenant, si je regarde en arrière, je revois ceux avec qui j'ai joué des parties, avec que j'ai perdu et j' ai gagné des pierres, des fiches, des graines… chaque victoire et chaque échec de tous les jeux que j'ai pratiqués dans ma vie ont formé ma personnalité et après avoir pris conscience que toute ma vie s'est écoulée devant des planches et des tapis de jeu, j'ose  remémorer le grand dramaturge espagnol Calderon De La Barca , et  réciter ces quelques vers :

 

"¿Qué es la vida? Un frenesí.
¿Qué es la vida? Una ilusión,
una sombra, una ficción,
y el mayor bien es pequeño:
que toda la vida es juego,
y los juegos, sueños son."

 

Meesleon

 

traduction  très balbutiante de tartaupomm



27/10/2006
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres